Focus sur la maille

Les mailles font leur grand retour ! On en a tous dans nos placards, que ce soit des pulls, des écharpes, des bonnets,  ou encore des gants, elles viennent nous réchauffer chaque hiver. Souvent associées aux pulls confectionnés par nos grand-mères, les mailles sont aujourd’hui devenues un indispensable de la mode et sont présentes dans tous les magazines ainsi que les défilés de haute couture. Mais d’où vient cette technique ancienne qu’est le tricot ?

Son ancêtre est une technique utilisée par les vikings appelée le nålbinding, qui consiste à fabriquer un tissu en spirale avec une élasticité plus ou moins forte en fonction du matériel utilisé. Mais l’origine exacte du tricot est un sujet qui ne met pas tout le monde d’accord. Les historiens eux-mêmes s’interrogent sur ce qu’il convient d’appeler « tricot » ou non. Pour certains, un tricot est considéré comme tel lorsque qu’il résulte d’un même fil enroulé sur lui-même en boucles, appelées mailles, à l’aide de plusieurs aiguilles et qui donne un tissu extensible. Les premières traces de vêtements tricotés auraient donc été trouvées en Égypte entre le XIe et le XIIIe siècles.

La technique a par la suite voyagé à travers les pays islamiques durant les conquêtes Arabes, pour finalement se répandre dans toute l’Europe grâce aux grandes croisades du Xe siècle. Au fil des siècles, le tricot s’affirme et devient une activité artisanale et commerciale à part entière, et chaque culture s’approprie la technique pour adapter les mailles en fonction des besoins locaux. Dans les régions de culture celte, telles qu’en Finlande, Norvège, ou encore l’Islande, on préfère l’usage du tricot en grosse laine exécuté au crochet. En France c’est l’industrie du  bonnet qui est particulièrement florissante XVIIIe siècle. Durant cette même période, le tricot prend de l’ampleur car il devient le passe-temps des femmes de noblesse telle que Marie-Antoinette. L’art du tricotage se répand plus tard dans toutes les classe sociales, aussi bien chez les bourgeois que chez les plus modestes.

Avec l'invention de la machine à tricoter moderne en 1864 par William Cotton, l’art du tricot à la main perd de sa popularité et est devenu non essentiel. Après l’arrivée de l’industrie du textile dans les années 20, le déclin du tricot continue d’autant plus que la laine devient rare et chère. Après la guerre, les femmes recyclent la laine de leurs vieux vêtements pour en faire de nouveaux habits. Mais au début des années 2000 on observe une résurgence du tricot qui coïncide avec la croissance d’Internet, qui suscite l’intérêt pour les bricolages et le mouvement « Do it yourself ». Pulls, échappes, bonnets, robes… le tricot fait son grand retour sur la scène de la mode ! Loin d’être ringard, le tricot est remis au goût du jour avec des nouveaux matériaux puisqu’il est aujourd’hui possible de tricoter avec de la laine-muguet (à paillettes), de la laine fourrure, du soja ou encore du bambou.

Le tricot a donc une riche histoire et ne cesse d’évoluer dans le temps. Chaque trouvaille et chaque nouvelle technologie lui permettent de s’enrichir et conduit à la création de mailles qui varient en fonction des époques et des cultures. Aujourd’hui le tricot reste indémodable et laisse place chaque année à de nouvelles tendances. Les styles évoluent mais la technique initiale reste la même permettant de créer des pièces douces et chaudes sous toutes les formes !

Vous l’avez donc compris, le tricot est un art qui se doit de perdurer, et pour ça, pourquoi ne pas y apporter votre contribution ?  Il n’y a probablement rien de plus satisfaisant que de réaliser et porter ses propres créations ! C’est aussi l’occasion de faire plaisir à vos proches, vos enfants, ou vos amis en leur confectionnant des cadeaux personnalisés en y mettant tout votre cœur. Vous n’avez jamais manipulé d’aiguilles et ne vous sentez pas à la hauteur ? Pas de panique ! La simple maitrise des points de base vous permet déjà de réaliser de jolies pièces. On vous explique comme débuter en douceur avec l’apprentissage du point mousse ainsi que du point jersey, respectivement aussi appelées les mailles endroit et les mailles envers…

 

  • Point mousse

Le point mousse est le point de base par excellence. Il est obtenu en tricotant à l'endroit chaque maille de chaque rang. Comme vous pouvez le voir sur notre ensemble pour bébé Frédérique, le point mousse est un point répétitif qui donne ce rendu dense et épais, et offre une structure plutôt lâche qui s'étend également dans les deux sens. La douceur de ses petites vaguelettes régulières sont particulièrement appréciée pour  la confection d’accessoires, d’écharpes ou encore de couvertures. Il s’obtient de la manière suivante :

  1. Piquer l’aiguille droite dans la première maille de l’aiguille gauche 
  1. Enfiler le fils autour de l’aiguille de droite
  1. Ramener l’aiguille à droite
  1. Laisser tomber la maille de l’aiguille gauche sur la droite

 

  • Point jersey 

Le point Jersey est très similaire au point mousse à une seule différence : il se tricote de manière alterné. Comme vous pouvez le voir sur les détails de notre pull Simon, sur l’endroit de la maille on obtient un visuel en forme de « V », en revanche sur on retourne la maille, l’envers a exactement les mêmes vaguelettes que le point mousse. Ce point permet la création de plusieurs motifs pour tricoter de jolis pulls, bonnets ou encore écharpes. La technique est la suivante : 

  1. Passer l’aiguille droite sous le fil, puis piquer de droite à gauche. L’aiguille droite est sur l’aiguille gauche
  1. Enrouler le fils en passant au-dessus puis en dessous de l’aiguille droite
  1. Passer la pointe de l’aiguille droite en dessous de l’aiguille gauche
  1. Laisser tomber la maille de l’aiguille gauche

 

On espère que vous êtes motivés et remplies de créativité ! Si si on vous assure c’est très facile ! Il suffit  juste de s’armer de ses deux aiguilles, de sa pelote de laine, d’un peu de patience, beaucoup d’amour, et le résultat sera fantastique ! Et puis, qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour tenir nos petits protégés bien au chaud cet hiver ?

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés